Nouveauté : Sortie le 23 septembre 2016

 


Pour ceux d’entre vous qui suivent les enquêtes de Workan avec passion ( il y en a) vous allez le retrouver confronté à Jack l’Éventreur. Mazette ! Comment est-ce possible ?... Pour le découvrir, courez chez votre libraire et demandez-lui : « L’héritage de Jack l’Éventreur »


Je suis allé sur les traces de l’assassin de Whitechapel (comme beaucoup d’autres ), notre Compostelle à nous, les polardeux. Les historiens, les essayistes ont émis beaucoup d’hypothèses et je les respecte toutes. La plus célèbre, Patricia Cornwell, a parié sur Walter Sickert le peintre, utilisant pour la première fois la recherche ADN… le dernier en date, Russell Edwards a utilisé également l’ADN prélevé sur le châle de Catherine Eddowes, une des victimes de Jack (c'est un peu le châle miraculeux, je n’y crois pas beaucoup), pour y démasquer Aaron Kominski un barbier juif polonais, un des suspects de l’époque. On s’aperçoit donc qu’avec l’ADN, on a deux coupables « sûrs » !
Et il y en a bien d’autres !!! 


Pour aller du Tower Bridge à Whitechapel, dans ce quartier pauvre de l’East End, à pied, il ne faut que quelques minutes. Hors à cette époque ( de 1884 à 1892 env. ) le Tower Bridge était en construction attirant une kyrielle d’ouvriers de toutes origines. Je me suis servi de cette base pour écrire ce roman. Je précise que mon œuvre est une fiction. Fiction pour tout le monde… Sauf pour Workan, bien entendu .


bonne lecture !


QUATRIEME DE COUVERTURE

 

 

 

 

 

« — Commissaire Workan ? s’enquit la voix féminine au téléphone.

— C'est moi. Que voulez-vous ? dit-il sur la défensive.

— J'aimerais vous rencontrer. Je suis une vieille dame et je me déplace difficilement. Pourriez-vous venir me rendre visite à la pointe du Décollé ?

— La pointe du Décollé à Saint-Lunaire ?

— C'est cela. Si ça ne vous dérange pas.

— Bien sûr que si, ça me dérange ! Si vous avez des révélations à faire, appelez la gendarmerie locale !

— Il n'y a que vous qui allez comprendre ce que j'ai à vous dire.

— Vous me surestimez madame… Allez-y !

— Pas au téléphone. Il faut que je… que je vous montre.

— Quoi ? »

 

 

Ce qu’il découvrirait dépasserait sa raison. Mrs Drummond, la vieille Anglaise, ne l’épargnerait pas. Workan allait plonger dans son propre passé… sous les griffes et le couteau de Jack l’Éventreur.